une initiative de
France Galop La FIVAL SECF: Cheval Français

www.cheval-fumier.com

Trouvez la solution pour la gestion de votre fumier de cheval


STOCKAGE DU FUMIER

 

 

   Téléchargez la fiche technique au format Pdf :

    Stockage du fumier - 1.08 Mo.

 

 

 

 

 

 

 

Résumé en quelques chiffres :


- 150€ HT/m² d’investissement pour une fumière aux normes
- 150 l de fumier/cheval/jour en moyenne sur litière paille
- 1200 kg de fumier/cheval/mois en moyenne sur litière paille contre 875kg sur
litière copeaux
- stockage au champ autorisé après 2 mois de stockage en fumière

 

 

 

 

Production de fumier :


•  En moyenne, on estime qu’un cheval produit 150 l de fumier par jour lorsque la litière utilisée est la paille. Le calcul se décompose comme suit :

 

 

 

 

 

La production de fumier dépend fortement de la litière utilisée et de la gestion des boxes.


Le stockage en fumière :


•  Le fumier de cheval doit être stocké sur une aire étanche munie d’au moins un point bas permettant la collecte des liquides d’égouttage et des eaux pluviales.
•  La fumière doit être couplée à une fosse étanche vers laquelle seront dirigés et stockés les lixiviats et les éventuels jus.
•  La couverture de la fumière dispense de la création d’une fosse.
•  Il faut prévoir environ 1m² par cheval et par mois de stockage.
•  Le coût d’aménagement d’une fumière est d’environ 150 € HT /m² de fumière.


Le stockage en benne :

 

•  Les bennes doivent être enlevées périodiquement par une société spécialisée.
•  Le tarif pour une benne de 100m3 est d’environ 110€ HT par enlèvement.


Le stockage au champ :
•  Le stockage au champ des fumiers de cheval est autorisé après au moins deux mois de maturation en fumière et pour une durée inférieure à 6 mois.
•  La quantité de fumier stockée sur une parcelle ne doit pas excéder les besoins annuels de la parcelle et des parcelles voisines.


Réglementation :


La fumière doit être installée au moins à :


- 35 m des points d’eau
- 100 m des habitations
- 200 m des lieux de baignade
- 500 m des zones de pisciculture


Les prescriptions à respecter concernant le stockage du fumier sont consignées dans l’article 155 des Règlements Sanitaires Départementaux (RSD). Le RSD de chaque département est consultable en mairie ou à la Direction Départementale des Affaires Sanitaires et Sociales (DDASS).

 

 

Bibliographie :


Guide pratique « Pour mieux gérer son fumier de cheval », édité par la FIVAL, septembre 2006


Fiche technique : « Nuisances causées par les installations abritant des chevaux », édité par les Haras nationaux, octobre 2005


Fiche technique : « Estimation du coût global d’un projet », édité par les Haras nationaux, mai 2007


Le compostage de fumier de cheval en élevage, édité par les Haras nationaux, juin 2007.

 

Circulaire ministérielle du 10/08/1984 relative au titre 8 du règlement sanitaire
départemental : prescriptions applicables aux activités d’élevage et autres activités agricoles.
Journal officiel de la République Française du 02/09/1984 page 8034




Dans l'actualité

Toutes les actus


Compostage

Il permet d'améliorer les caractéristiques agronomiques du fumier de cheval en concentrant les éléments nutritifs pour les plantes et en diminuant la présence de pathogènes et de graines d'adventices.

En savoir plus

Combustion

Il s'agit d'une technique qui permet de réduire au maximum le volume de biomasse en produisant de l'énergie thermique. Des questions réglementaires doivent toutefois être étudiées et approfondies.

En savoir plus

Méthanisation

Elle permet de valoriser le fumier de cheval sous forme d'énergie thermique et électrique. Le volume de biomasse sortant représente 80% du volume entrant et peut être valorisé agronomiquement.

En savoir plus