une initiative de
France Galop La FIVAL SECF: Cheval Français

www.cheval-fumier.com

Trouvez la solution pour la gestion de votre fumier de cheval


Ferme lombricole de Calas

 

 

 

 Téléchargez la fiche technique au format Pdf :

  Ferme lombricole - 1.57 Mo

 

 

 

 

 

 

Résumé en quelques chiffres :


- 5 mois de compostage
- 10% du produit entrant à la fin du cycle
- 4000 m² de fumier traités par an sur le site de Calas
- 80€ : prix de revient d’une tonne compost produit (soit 8€/t de fumier)
- 120€ : prix de vente d’une tonne de compost

 

  

Création du site et objectif :


La ferme lombricole de Calas a été crée il y a 5 ans, sur une parcelle du centre d’entraînement de chevaux de course de galop de Calas. Deux activités commerciales y sont menées en parallèle :
- la production de lombricompost : le lombricompostage
- l’élevage de vers composteurs : la lombriculture


La ferme lombricole s’étend sur un hectare divisé en plusieurs zones d’activité :
- une serre qui abrite la nurserie pour les vers
- une zone où le fumier à composter est mis en tas pour la phase thermophile
- une zone où le fumier est disposé en andain avec les vers pour être dégradé et maturé.


4000 m3 de fumier sont traités chaque année sur ce site.

Vincent Desbois, exploitant de la ferme lombricole, précise que sur une même surface, beaucoup plus de fumier pourrait être traité. Le volume de fumier est ici limité par l’activité lombriculture.


A part la serre sous laquelle sont multipliés les vers, la ferme ne dispose d’aucune infrastructure. Le fumier est stocké « au champ », c'est-à-dire qu’il est disposé en tas directement sur la parcelle. Le site n’est pas soumis à la réglementation des ICPE (installation classée pour la protection de l’environnement) car le tonnage de compost produit est inférieur au seuil de la réglementation soit 1t par jour de compost produit.

Une déclaration a cependant été faite en préfecture par l’exploitant dans le cadre de son partenariat avec le centre d’entraînement de Calas.

 

 

Photo 1 : vue d’ensemble de la ferme lombricole

 

Fonctionnement : 

 

Deux espèces différentes sont utilisées pour composter :

- Eisenia foetidia (vers de fumier) : vers rouge tigré qui préfère la matière en décomposition.

- Eisenia endreï ( vers de Californie) : vers rouge vif qui préfère la matière fraiche.

Ce sont des espèces qui se multiplient rapidement, jusqu'à doubler leur population en 3 mois, et se régulent en fonction de la nourriture disponible.

 

 

Photo 2 : vers composteurs

 

 

Le centre d’entraînement achemine une partie de son fumier jusqu’à la station de lombricompostage. Il est d’abord disposé en tas suffisamment gros pour permettre un bon démarrage de la phase thermophile. Afin d’optimiser cette phase et d’avoir une bonne montée en température permettant d’hygiéniser le compost, le fumier est aéré.

La phase thermophile dure environ 1 mois et demi à l’issue duquel la litière de vers est disposée par terre, le fumier est repris, broyé, arrosé et disposé en andain au dessus. Les vers colonisent alors l’andain entier et se multiplient autant que la nourriture présente le permet.

Afin d’avoir une bonne colonisation par les vers, l’andain doit être à 80% d’humidité. Il faut encore un mois et demi pour que le fumier soit entièrement transformé en compost.

Vincent Desbois commercialise le lombricompost obtenu auprès de jardiniers professionnels. Afin d’améliorer sa qualité, il procède à une étape supplémentaire de séchage afin d’obtenir un produit final à au moins 30%
de matière sèche.


Le prix de revient à la ferme lombricole de Calas est de 80€/tonne de compost produit. En environ 5 mois, le lombricompostage permet de diminuer très fortement la quantité de fumier entrante : 10% de produit finit. Ce qui ramène le prix de traitement du fumier à 8€ par tonne de fumier entrante.


La technique adoptée par la ferme lombricole de Calas est celle de l’empilement du fumier et de la progression des vers vers le haut. Il est également possible de les faire progresser sur le côté. Il faut simplement une phase de démarrage plus longue : 6 mois, pour que les vers colonisent le premier tas sur toute sa hauteur avant d’adosser les tas suivants.

L’idéal est de commencer au printemps, le lombricompostage peut ensuite se poursuivre toute l’année. La phase thermophile peut se faire à part avec retournement ou directement en andain. En hiver,il est d’ailleurs conseillé de mener la phase thermophile directement pour que la température reste suffisamment élevée pour les vers, soit environ 25°C.
L’endroit où se fait le lombricompostage peut également être différent. Il est possible de le réaliser sur une dalle, dans une fumière ou dans un container. La seule contrainte consiste en la récupération des vers à la fin du cycle. Une chargeuse compacte peut être suffisant comme matériel pour mettre en place une unité de lombricompostage.


Débouchés :


Le lombricompost est un produit recherché. Il existe une filière d’évacuation du lombricompost par laquelle, moyennant des volumes suffisant, la tonne de compost est achetée 120€. La société AGRIVER organise des tournées de récupération de lombricompost pour ce tarif.

 




Dans l'actualité

Toutes les actus


Compostage

Il permet d'améliorer les caractéristiques agronomiques du fumier de cheval en concentrant les éléments nutritifs pour les plantes et en diminuant la présence de pathogènes et de graines d'adventices.

En savoir plus

Combustion

Il s'agit d'une technique qui permet de réduire au maximum le volume de biomasse en produisant de l'énergie thermique. Des questions réglementaires doivent toutefois être étudiées et approfondies.

En savoir plus

Méthanisation

Elle permet de valoriser le fumier de cheval sous forme d'énergie thermique et électrique. Le volume de biomasse sortant représente 80% du volume entrant et peut être valorisé agronomiquement.

En savoir plus